Structure SharePoint


1.    Les composants SharePoint

 

1.1. Application de service

Les applications de service ont un but différent, mais sont toujours rattachées au contenu SharePoint.

Exemple l’application de service de recherche va permettre de rechercher du contenu SharePoint (pas de contenu -> pas de recherche).

 

Pour la liste des applications de services disponibles sur SharePoint 2013.

http://social.technet.microsoft.com/wiki/contents/articles/12512.sharepoint-2013-service-applications-list.aspx

 

Il convient de définir les usages souhaités de SharePoint et ainsi de mettre en place uniquement les applications de services nécessaires.

 

1.2. Application web de contenu

Les applications web de contenu sont constituées au minimum d’une site IIS et d’une base de données.

Le site IIS permet de définir l’URL d’accès et le mode d’authentification (NTLM, Kerberos, Formulaire)

La base de données héberge les données de l’application web de contenu.

Il est recommandé de ne pas dépasser les 20 applications web de contenu dans une ferme SharePoint.

https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc262787.aspx#WebApplication

Termes associés : WebApp, SPWebApplication (PowerShell, Code)

 

1.3. Base de données

SharePoint repose sur un système de base de données, on distingue plusieurs types :

  • Base de données de configuration (SharePoint_Config) : c’est la base de données centrale de la ferme SharePoint. S’y trouve la liste des serveurs de la ferme et le paramétrage global.
  • Base de données d’application de service : la plupart des applications de service nécessitent leur propre base de données. Certains services disposent même de plusieurs bases de données.
  • Base de données de contenu : chaque application web de contenu doit avoir au moins une base de données de contenu. Les collections de site avec les sous sites, les bibliothèques de document et les documents sont stockées dans les bases de données de contenu.

 

La base de données de contenu est l’élément minimum à sauvegarder puisqu’il contient le contenu SharePoint, attention à bien sécuriser les backups car il est ensuite possible de d’accéder à tout le contenu.

 

Il est recommandé de multiplier le nombre de base de données de contenu pour limiter la taille de chacune d’elle. Dans un scénario classique une base de données de contenu ne doit pas dépasser les 200 Go.

https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc262787.aspx#ContentDB

 

Termes associés : ContentDB, SPContentDatabase (PowerShell, Code)

 

1.4. Collection de site

Une collection de site est un ensemble logique constitué d’un ou plusieurs sous site.

Il est ainsi possible de disposer d’un menu de navigation pour l’ensemble d’une collection de site. Les groupes SharePoint les niveaux d’autorisation sont également disponibles dans toute la collection de site.

Il existe des administrateurs de collection de site qui disposent d’un accès total en écriture à l’ensemble du contenu d’une collection de site.

Maximum 750 000 collections de site :

  • 500 000 collection de sites personnel (OneDrive)
  • 250 000 collection de sites SharePoint (publication, team sites, etc…)

https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc262787.aspx#SiteCollection

Termes associés : SiteCollection, SPSite (PowerShell, code)

 

1.5. Site et sous site

Une collection de site est un ensemble de site.

Lors de la création d’une collection de site un premier site est créé, on parle de site de haut niveau.

Les sites qui sont ensuite créés sont appelés des sous sites.

Il est possible de créer un sous site de sous site.

 

Maximum 750 000 sous site par ferme SharePoint :

  • 500 000 pour les OneDrive,
  • 250 00 pour le reste de SharePoint

Cela reprend les mêmes limites que pour les collections de site, puisqu’ici Microsoft part du principe 1 collection de site = 1 sous site.

 

Si vous multipliez les sous site dans une collection de site, il est recommandé de ne pas dépasser les 2 000 sous sites dans une même collection.

https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc262787.aspx#SiteCollection

Termes associés : Web, SPWeb (PowerShell, code)

 

1.6. Listes et bibliothèque de document

Un site SharePoint est constitué de plusieurs listes et bibliothèques de document.

Une liste permet de stocker de l’information, tandis qu’une bibliothèque va stocker des fichiers.

Un calendrier est vu comme une liste.

Il convient de créer plusieurs bibliothèques de document dans un même site SharePoint afin de limiter la porter de certaines fonctions, exemple les notifications (« M’avertir ») ou encore la synchronisation avec OneDrive (en attendant la compatibilité du client nextgen avec SharePoint On Premise). L’aspect sécuritaire est également un facteur de création de nouvelle docLib, exemple une docLib pour les commerciaux et une docLib pour les responsables d’activités.

Maximum :

  • 30 000 d’éléments ou de document dans une liste.
  • 50 000 autorisations uniques (recommandé de ne pas dépasser les 5 000).

https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc262787.aspx#ListLibrary

Termes associés : DocLib, List, Library, SPList (PowerShell, code)

 

2.    Schéma de synthèse

sharepoint-structure

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :