Le Shredded Storage de SharePoint 2013


Shredded Storage

 

Ou « stockage râpé » pour Google traduction est une nouvelle fonctionnalité de SharePoint 2013.

Son objectif est de limiter la taille du stockage nécessaire à SharePoint en n’enregistrant que le différentiel des éléments.

 

Exemple : Je créé une bibliothèque de document, j’active le versioning, lorsque j’enregistre plusieurs fois le document, seule les mises à jours sont ajoutées en bases.

Contrairement à SharePoint 2010 ou chaque enregistrement de document nécessite un enregistrement complet du document en bases de données.

Je vous propose de visualiser concrètement le résultat de cette techno. en réalisant plusieurs enregistrement sur une infra SharePoint 2010 et sur une infra SharePoint 2013.

 

Mise en place de l’infrastructure

 

Pour réaliser ces tests, je dispose

  • d’une infra SharePoint 2010 (Windows 2008 R2, SQL 2008 R2, SharePoint Foundation 2010)
  • d’une infra SharePoint 2013 (Windows 2008 R2, SQL 2008 R2, SharePoint Foundation 2013).

 Nous allons tout d’abord créer une nouvelle base de données sur le serveur SQL de chaque Infra.

Je configure la taille de départ à 3 Mo avec un agrandissement par pas de 1Mo pour le fichier de données.

Pour le fichier de log, je pars sur 1Mo de taille initiale et 1Mo de croissance.

  

 

Je vais ensuite ajouter ces bases de données à une application web existante.

Maintenant, nous allons créer une collection de site vide sur chaque webapp. Après la création vérifier que celle-ci a bien été créée sur la base de données souhaitée.

  

Nous allons maintenant créer une bibliothèque de document dans chaque collection de site.

 Je réduis les bases de données pour partir sur une base sans journaux de transaction.

 Après réduction des bases de données :

 

 

SharePoint Foundation 2010 SharePoint Foundation 2013
Fichier de données 21 632 Ko

26 112 Ko

  

Ajout du document de référence

 

Ajout du document de référence, un simple document Word 2010 avec comme contenu le mot « TEST ».

 Le document n’a qu’une taille de 18 ko, il ne permet donc pas d’augmenter la taille de la base de données.

 Nous allons donc commencer par ajouter quelques photos pour que le document soit plus conséquent.

Bien évidemment les mêmes photos sont ajoutés sur nos deux infras.

 Le document a désormais une taille de 3.8 Mo

 Les bases de données sont désormais décomposées comme suit :

 

Ajout doc 3,8Mo SharePoint Foundation 2010 SharePoint Foundation 2013
Fichier de données 29 824 Ko 34 304 Ko
Différence étape précédente 8 192 Ko 8 192 Ko

 L’ajout du document a eu exactement le même impact sur les deux infra.

  

Création de nombreuses versions

 

Nous allons maintenant créer 10 versions du document en ajoutant à chacune d’entre elle une nouvelle ligne à la fin du doc avec le numéro de version.

 

On remarque tout de suite une différence de comportement, l’enregistrement des différentes versions du document sur SharePoint 2010 est relativement long (2 ou 3 sec).

L’enregistrement sur SharePoint 2013 est quasiment instantané.

Cela s’explique, le « shredded storage » permet de n’envoyer au serveur SharePoint que les mises à jour du document.

 

Le résultat final est le suivant :

 

Après 10 versions du document

SharePoint Foundation 2010 SharePoint Foundation 2013

Fichier de données

49 280 Ko

34 304 Ko

Différence étape précédente 19 456 Ko

0 Ko

 

 Stupéfiant, là ou SharePoint 2010 nécessite 20 Mo pour enregistrer nos 10 versions de document, qui pour rappel ne se différencie que de quelques mots.

SharePoint 2013 et le « stockage râpé  😉 » (Shredded Storage), n’ont même pas fait grossir la base de données. Effectivement, nous avons configuré l’agrandissement par pas de 1 Mo nos modifications n’ont pris en base que quelques Ko.

 

Copie de document

 

Je vais maintenant dupliquer le document dans la même bibliothèque en modifiant uniquement le titre de celui-ci.

Après 5 duplication du document

SharePoint Foundation 2010 SharePoint Foundation 2013

Fichier de données

65 664 Ko

51 172 Ko

Différence étape précédente 13 684 Ko

22 976 Ko

 

Le shredded storage n’a pas su déduire que nous avons dupliqué le même document, de plus le stockage nécessaire sur SharePoint 2013 est plus important.

 

Duplication du document dans différentes DocLib

 

 Je vais créer 10 DocLibs et y déposer à chaque fois le même document.

 Après la création des 10 DocLibs voici la taille des bases de données.

 

Après création des 10 DocLibs

SharePoint Foundation 2010 SharePoint Foundation 2013
Fichier de données 65 792 Ko

51 904 Ko

 

Ajoutons maintenant le même document dans les différentes bibliothèques de documents.

 

Après ajout des 10 documents

SharePoint Foundation 2010 SharePoint Foundation 2013

Fichier de données

104 704 Ko

91 840 Ko

Différence étape précédente 38 912 Ko

39 936 Ko

 

L’ajout du même document dans différentes bibliothèques de documents ne permet pas de tirer parti du « shredded storage »

Conclusion

 

Le « shredded storage » de SharePoint 2013 est d’une puissance redoutable lorsque vous travaillez sur des documents avec versioning.

La volumétrie des bases de données ne va plus augmenter de façon importante à cause du versioning.

De plus, l’enregistrement des documents ne nécessite plus l’envoie de la totalité de celui-ci.

Nous avons donc des gains de bande passante importants et pouvons envisager plus sereinement des scénarios de travail collaboratif à distance sur SharePoint.

Encore un point qui devrait vous faire rapidement migrer sur SP2013 …

Publicités

2 Responses to Le Shredded Storage de SharePoint 2013

  1. Ping: Le blog de Patrick [MVP SharePoint]

  2. tontonpolak says:

    Bon boulot clair net precis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :